Categories

AOAV: all our reports

De nouvelles données montrent une hausse de 70% du nombre de victimes civiles liées aux EEIs dans le monde ces trois dernières années

flickr-3177318532-hd

Selon de nouveaux chiffres de AOAV (Action on Armed Violence) il y a eu une forte augmentation de blessés par des engins explosifs improvisés (EEI).

Les chiffres provenant des medias anglophones montrent une augmentation de 70% du nombre global de personnes blessées par des dispositifs du type véhicule piégé et kamikazes l’an dernier par rapport à 2011. En 2011 13 340 civils ont été tués ou blessés par des EEIs. En 2013, ce nombre a atteint 22 735.

Au total, les données analysées par AOAV durant les trois dernières années, qui sont les seules données utilisées par les nations unies pour le suivi du tort causé par les armes explosives, montrent que le nombre de morts et blesses par EEI a dépassé 60 000 entre 2011 et 2013. 81% étaient des civils.

L’impact des EEI ne se trouve pas seulement en Iraq et Afghanistan. Des incidents liés aux EEIs ont été rapportées dans 66 pays différents durant les  trois dernières années. Huit de ces pays, y compris le Pakistan, le Nigeria et la Thaïlande ont été le théâtre de plus de 1000 incidents liés à des EEIs.

Les tendances montrent que les civils sont de plus en plus en danger à cause de l’usage croissant de larges voitures piégées et de l’augmentation de ce type d’incidents dans des régions à forte densité de population.

Les chiffres montrent que:

  • En 2013, 62% des incidents lies à des EEIs ont pris place dans des endroits peuplés comme des marchés ou cafés, comparé à 51% en 2011.
  • Les populations civiles sont en plus grand danger des EEIs dans les zones peuplées. 91% des personnes affectées en zones peuplées étaient des civils, contre 42% dans les autres zones.
  • Les explosions de voitures sont utilisées de plus en plus fréquemment. Ce chiffre a augmenté de 11% à 33% entre 2011 et 2013. Chaque explosion de voiture a touché en moyenne 25 civils.
  • Ces trois dernières années, 34% des civils affectés ont été les victimes de kamikazes. Des kamikazes ont étés rapportés dans 26 pays différents, causant une totalité de 18 000 victimes.

“Cette augmentation très conséquente du nombre de victimes innocentes blessées et tuées par des EEIs pause une préoccupation terrible. Non seulement envers ceux dont les vies sont transformées en un instant par ces armes pernicieuses, mais aussi les gouvernements qui doivent faire face au coût de leurs hospitalisations et de la sécurité civile. L’utilisation des kamikazes et voitures piégées comme des armes majeures se répand à grande allure. Certains pays qui n’avaient jamais été le théâtre de ces incidents il y a 5 ans, en ont maintenant eu l’horrible expérience, ” selon Iain Overton, Directeur des investigations à AOAV.

“Les gouvernements devraient affronter cette réalité émergeante. Les stocks d’explosifs devraient être surveilles rigoureusement pour éviter leur vol et  contrebande. Les victimes d’EEIs, devraient recevoir le traitement médical et psychologique nécessaire. ” selon Steve Smith, le PDG de AOAV. “Et la société au sens large devrait répondre et condamner cette accélération, comme on l’a vu pour les mines anti personnelles et les gaz. Car si on ne voit pas de campagnes de ce type, et bien l’utilisation d’EEIs dans des zones peuplées continuera de faire des massacres.”

Les données d’AOAV sur les EEIs se réfèrent à 500 sources de media anglophone. Elles ne capturent qu’une partie couverte par la presse mondiale  de la violence de ces explosifs. Et c’est  donc une estimation à la baisse de la souffrance causée par cette violence.

AOAV a produit un film qui va à l’encontre des narratives utilisées par les extrémistes qui justifient l’utilisation de kamikazes. Vous pouvez voir ce film ici.

AOAV a aussi effectué des recherches sur l’impact des EEIS dans le long terme avec un examen détaillé des conséquences de l’explosion du Moon Market à Lahore, Pakistan.

AOAV est membre fondateur d’INEW (Réseau International sur les armes explosives), une coalition d’ONGs qui travaillent pour la prévention de la souffrance liée aux armes explosives. Les ONG britanniques Oxfam et Save the Children sont aussi membres.

Cet infographe montre les ravages causés par des EEIs ces trois dernières années:

AOAV IGw 3yr IEDs FINAL