Categories

Key report translations

État des dommages: Cinq années de violence explosive

Pattern of HarmACVA: Action Contre la Violence Armée

Résultats-clés

Bilan: En cinq années d’observation de la violence explosive à travers le monde, ACVA a compté plus de 188325 morts et blessés, suite à 12566 évènements impliquant l’utilisation d’armes explosives. Parmi ces victimes, 145565 (77%) étaient des civils.

Les principaux résultats de ce rapport, “Patterns du danger”, montrent que:

•    Parmi ces 188325 morts et blessés répertoriés de 2011 à 2015, 145 565 (77%) d’entre eux étaient des civils. Le reste, soit 42 760 personnes, faisait partie des forces armées.

•    Lorsque des explosifs étaient utilisés dans des régions peuplées, 91% des morts et blessés étaient des civils, comparé à 33% dans des régions peu peuplées.

•    Chaque année, depuis le début du recensement, ACVA a observé une augmentation pour ce qui est du nombre total de morts ou blessés ainsi que du nombre de civils morts ou blessés.
o    En 2015, 43795 morts et blessés ont été enregistrés, 33307 d’entre eux étaient des civils ce qui correspond respectivement à une augmentation de 45% et 54% par rapport à 2011.

•    Au moins un mort ou blessé a été enregistré dans 110 pays et territoires pendant ces 5 années.
o    Chaque année, les incidents étaient enregistrés en moyenne dans 61 pays et territoires différents.

•    Durant ces cinq années, l’Iraq, la Syrie, le Pakistan, l’Afghanistan et le Yémen ont eu le plus grand nombre de victimes civiles.
o    Parmi ces pays, quatre –Iraq, Syrie, Pakistan et Afghanistan – ont compté plus de 10000 civils blessés ou morts.

•    Les Engins Explosifs Improvisés (EEI) ont continuellement causé le plus de danger pour les civils, toutes catégories d’armes confondues. Pendant cette période de cinq ans, ACVA a recensé 105071 morts ou blessés dus à des incidents d’engins explosifs improvisés, parmi lesquels 86395 (82%) étaient des civils. Ceci correspond à 59% de tous les civils morts et blessés enregistrés.

•    Bien qu’ils ne représentent que 19% des incidents d’engins explosifs reportés, les attentats-suicides s’imposent comme un sujet de préoccupation particulière. Les attentats-suicides ont causé 39717 morts ou blessés dont 79% étaient des civils.
o    Totalisant 38%, ils représentent une part disproportionnée de tous les morts ou blessés d’engins explosifs improvisés.
o    Des dix plus graves incidents, pendant cette période de cinq ans, la moitié étaient des attentats-suicides.

•    ACVA a comptabilisé 35976 morts ou blessés causés par des attaques armées aériennes ; 21280 (59%) des victimes étaient des civils.
o    Quand les attaques aériennes étaient effectuées dans des zones peuplées, 86% de ceux tués ou blessés étaient des civils, comparé à seulement 19% dans des zones peu peuplées. 2014 et 2015 ont connu une augmentation inquiétante d’attaques armées aériennes avec 9200 civils morts ou blessés enregistrés en 2015- une augmentation 4,5 fois pus élevée que celle enregistrée en 2013.

•    Les attaques armées au sol ont causé 39347 morts ou blessés dont 32903 (84%) étaient des civils.
o    Lorsque ces armes étaient utilisées dans des zones peuplées, 92% de ceux tués ou blessés étaient des civils, comparé à seulement 38% dans des zones moins peuplées.