Categories

AOAV: all our reportsExplosive Violence Monitor report translationsFrançais 🇫🇷

Recensement de Violence Explosives: 2017

Action Contre la Violence Armée (ACVA) publie les résultats de ses observations de l’année 2017 sur le danger des violences armées. L’année dernière, ACVA a décompté 42.972 morts et blessés, dûs à l’utilisation d’armes explosives à travers le monde, comme rapporté par les médias anglophones.

Cela inclut le plus grand nombre de morts civils depuis que ACVA a commencé son travail de comptage en 2011 -16,289 victimes-, une augmentation de 38 % comparé à l’année précédente et une augmentation de 165 % comparé à 2011.

Cela a aussi été l’année où le Royaume-Uni est apparu dans la liste des 10 pays les plus impactés par les violences explosives à travers le monde.

Comme observé lors des années précédentes, les civils continuent d’être les premières victimes de la violence explosive. De ceux tués ou blessés, 74 % étaient des civils-  soit 31 904 personnes.

Dans ce rapport, The Burden of Harm: Monitoring explosive violence in 2017, ACVA a aussi pu constater que 92% de ceux qui ont été déclarés blessés par des armes explosives dans des zones peuplées étaient des civils.

Une grande partie de ceux atteints l’ont été à cause de bombardements aériens, avec 45 % de tous les civils blessés victimes de ce système d’armement.  

Le nombre de civils tués ou blessés par des bombardements était presque 50% plus élevé en 2017 qu’en 2016 – un chiffre qui devrait faire réfléchir étant donné l’escalade de rhétorique sur l’utilisation des bombardements aériens en Syrie.

Le rapport complet est disponible pour téléchargement ici : The Burden of Harm: Monitoring explosive violence in 2017

 Résultats-Clés

  • ACVA a enregistré 42,972 morts et blessés par des armes explosives dans 3825 incidents, en 2017. De ces victimes, 31,904 étaient des civils- soit 74 %.
  • Lorsque des engins explosifs étaient utilisés dans des zones peuplées, 92% des personnes tuées ou blessées étaient des civils. Cela comparé à 20 % dans d’autres zones.
  • Les civils morts ou blessés dans des zones peuplées représentaient 93% de tous les morts ou blessés civils décomptés.
  • ACVA a enregistré le plus grand nombre de morts de civils depuis le début du recensement en 2011- une augmentation de 38% comparé à l’année précédente, et de 165% comparé à 2011.
  • Il y a eu une augmentation de 44% du nombre de civils touchés par attaques aériennes comparé à 2016- avec 14.343 civils tués ou blessés à travers le monde, ce qui correspond à 45% du nombre de tous les civils morts ou blessés.
  • La Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, le Pakistan et le Yémen ont eu le plus grand nombre de civils morts ou blessés en 2017.
  • Six pays et territoires ont eu plus de 1000 civils morts ou blessés en 2017.
  • La Syrie a eu plus de 15 000 morts et blessés- dont 85% étaient des civils.
  • Certains des pays les plus affectés ont connu une augmentation importante du nombre de civils morts ou blessés à cause de l’utilisation d’armes explosives, comparé à l’année précédente : Pakistan (51%); Somalie (92%); Égypte (305 %).
  • Des incidents ont été enregistrés dans 59 pays et territoires à travers le monde.
  • Pour la première fois depuis que notre collecte de données a commencé, le Royaume-Uni apparaît dans la liste des dix pays les plus touchés par les violences explosives.