Categories

AOAV: all our reportsExplosive Violence Monitor report translationsFrançais 🇫🇷

Recensement de Violence Explosives: 2021

Bilan:

  • En 2021, AOAV a enregistré 19,473 morts et blessés par des armes explosives, sur 2,489 incidents. Parmi eux, 11,102 étaient des civils – 57%.
  • Au total, 9,147 personnes ont été tuées (dont 3,376 civils) et
  • Lorsque des armes explosives ont été utilisées dans des zones peuplées, 89,% des personnes tuées et blessées étaient des civils. Cela se compare à 10% dans d’autres domaines.
  • AOAV a enregistré 10,295 civils tués et blessés dans les zones peuplées, 93 % des morts et blessés civils signalés globalement.
  • Le nombre de victimes civiles par incident a nettement augmenté en 2021 par rapport à l’année précédente, affectant plus fortement les femmes et les enfants :
    • Le nombre d’enfants victimes signalés a augmenté de 11% (de 1,264 en 2020 à 1,407 en 2021). L’année dernière a vu le pourcentage le plus élevé d’enfants victimes enregistré depuis 2011, à 13% du total des victimes civiles. C’est presque le double de la moyenne de 7%, observée au cours des onze dernières années;
    • Les femmes civiles signalées victimes de violences explosives ont augmenté de 7% – de 692 (2020) à 740 (2021), bien que souvent le sexe des victimes ne soit pas enregistré. La proportion de victimes civiles signalées comme étant des femmes a également atteint un sommet de 7%, contre une moyenne de 3 % au cours des onze dernières années;
  • Le nombre moyen de civils blessés par incident est passé de 3,8 en 2020 à 4,5 en 2021, soit une augmentation de 18%.
  • L’Afghanistan, la Syrie, Gaza, le Yémen et l’Irak ont ​​enregistré le plus grand nombre de victimes civiles dans le monde en 2021 avec respectivement 3,051, 2,016, 1,478, 867 et 600 victimes civiles :
    • L’Afghanistan et la Syrie ont connu une diminution des dommages par rapport à 2020 ;
    • Gaza a vu une augmentation de neuf victimes civiles en 2020 à 1,478 en 2021 – une augmentation de 16,322%;
    • Le Yémen a connu une augmentation de 683 en 2020 à 867 en 2021 – une augmentation de 27%;
    • L’Irak a connu une augmentation de 232 en 2020 à 600 en 2021 – une augmentation de 159%;
    • L’Éthiopie a connu une augmentation de 34 en 2020 à 311 en 2021, soit une augmentation de 815%.
  • Dans l’ensemble, les morts et les blessés civils dus à la violence explosive ont connu une augmentation de moins de 1% l’année dernière, par rapport à 2020 – la première augmentation du nombre de victimes civiles causées par des armes explosives dans le monde depuis 2015.
  • Les armes explosives manufacturées représentaient 57% des victimes civiles (6,356) ; les engins explosifs improvisés (EEI) ont représenté 43% des victimes civiles (4,726) : il s’agit du plus faible nombre de civils blessés par des EEI depuis le début de notre enquête en 2010.
  • Les armes explosives manufacturées lancées au sol étaient responsables de 31% de toutes les victimes civiles ; les armes explosives à lancement aérien étaient responsables de 20% (2,231 civils).
  • L’année dernière, le nombre moyen de civils blessés par frappe aérienne est passé de 3,6 à 5,1, soit une augmentation de 42%, alimentée par les attaques aériennes à Gaza et en Éthiopie.
  • Des incidents ont été enregistrés dans 57 pays et territoires à travers le monde ; neuf emplacements de plus qu’en 2020.