Categories

AOAV: all our reportsExplosive Violence Monitor report translationsFrançais 🇫🇷

Recensement de Violence Explosives: 2023

● En 2023, l’AOAV a enregistré 47 476 morts et blessés dus à des armes explosives lors de 7 368 incidents dans le monde, comme l’ont rapporté les médias anglophones.
● 34 791 des victimes enregistrées étaient des civils – 73 %. Il s’agit du niveau le plus élevé de dommages civils enregistrés depuis le lancement du projet de surveillance des violences explosives en 2010.
● Le nombre de victimes civiles enregistrées a augmenté de 130 % l’année dernière, principalement en raison de l’opération militaire israélienne à Gaza. 61 % des décès de civils dans le monde ont été enregistrés à Gaza entre le 7 octobre et le 31 décembre. Dans l’ensemble, Gaza représente 39 % des victimes civiles mondiales en 2023.

● L’AOAV a enregistré 33 404 civils tués et blessés dans les zones peuplées. Cela représente 96 % des morts et blessés civils signalés dans le monde.
● Lorsque des armes explosives étaient utilisées dans des zones peuplées, 90 % des personnes tuées et blessées étaient des civils, contre 13 % dans les autres zones.
● Le nombre moyen de civils tués par incident est passé de 1,6 en 2022 à 2,2 en 2023, soit une augmentation de 38 %.
● Au moins 2 210 femmes auraient été parmi les victimes civiles l’année dernière. Cela représente une augmentation de 192 % par rapport aux 756 en 2022, et le niveau le plus élevé de dommages causés aux femmes par des armes explosives dans les registres de l’AOAV.
● L’année 2023 a été marquée par les niveaux les plus élevés de dommages causés aux enfants par des armes explosives depuis 2017. Au moins 2 571 enfants ont été signalés parmi les victimes civiles, soit une augmentation de 124 % par rapport aux 1 146 en 2022.
● Gaza, l’Ukraine, le Soudan, le Myanmar et la Syrie ont enregistré les niveaux de dégâts civils les plus élevés en 2023.
● Les armes explosives fabriquées représentaient 91 % des victimes civiles en 2023, tandis que les engins explosifs improvisés en représentaient 8 %.
● Les armes explosives fabriquées à lancement aérien étaient responsables de 50 % des pertes civiles mondiales, tandis que les armes explosives lancées au sol en représentaient 34 %.
● Le nombre moyen de civils blessés par frappe aérienne est passé de 7,4 à 9,9, soit une augmentation de 34 %, tandis que le nombre moyen de civils tués par attaque aérienne a augmenté de 63 %, de 3,8 à 6,2.
● Des incidents ont été enregistrés dans 63 pays et territoires, soit trois de plus qu’en 2022.